Le Prieuré de Salagon

    De 1980 à 2000 : Le Prieuré de Salagon, une restauration réussie
Pierre Martel, le fondateur d’Alpes de Lumière, avait compris la nécessité de présenter au public, qui dans les années 1970 devient un public de plus en plus citadin, l’histoire de l’évolution des sociétés rurales et paysannes.
C’est dans un contexte de crise du monde rural et du système d’agriculture traditionnelle qu’émerge la politique des musées de société et que le projet Salagon apparaît.
Pierre Martel insiste pour que la commune de Mane achète en 1980 le prieuré, alors domaine agricole, avec l’idée de mettre en place un conservatoire du patrimoine ethnologique.
Pour Pierre Martel et les personnes qui travaillent avec lui à ce moment-là, il s’agit dans cet ancien prieuré, monument historique, d’accueillir le conservatoire ethnologique de la Haute-Provence pour montrer aux populations locales mais également aux citadins et aux touristes l’histoire de la société rurale et paysanne jusqu’aux années 1960.
Dans ce projet, très vite sont mis en place les outils d’une sensibilisation de la population à cette histoire ethnographique. Il y a en permanence un aller-retour entre le projet de restauration du monument, le projet muséographique et le projet d’animation destiné à la population.

La restauration a pu être possible grâce aux actions suivantes :
•    chantiers bénévoles : réalisation d'un escalier d’accès à la grange , du mur de pierre sèche du jardin médiéval, des calades autour du monument (accès), des sols à la chaux dans les salles d’exposition, construction d’une extension (stockage des graines), réfection de la toiture d’un appentis
•    chantiers d'insertion: pendant 2 années, une douzaine de personnes ont travaillé à la création de jardins à thèmes : simples, Moyen Âge, aromatiques et médicinales

•    chantiers de formation : une formation professionnelle qualifiante (Certificat d’Aptitude Professionnelle) a été mise en place en partenariat avec le Centre de Formation Professionnelle Agricole de Carmejane.
•    animation du territoire : visite du monument, visite des jardins, expositions permanentes et temporaires, conférences et veillées, cinéma en plein air
•    éditions : deux collections ont été créées et 70 titres publiés à caractère ethnologique et historique.
Deux ouvrages ont été édités sur le monument Salagon : Salagon, prieuré médiéval, conservatoire ethnologique, 1983, Prieuré de Salagon, renaissance d’un monument, 1988.
Et un ouvrage sur les jardins :Jardin des savoirs, jardin d’histoire, 1992.
En 2000, le Conseil général des Alpes de Haute-Provence reprend la gestion de Salagon en régie directe. Depuis Alpes de lumière essaime son principe d'intervention sur le territoire régional, en particulier sur lîle du Frioul de Marseille et à Forcalquier.