Compte rendu du Séminaire final Valderrobles, mai 2013

Visite d'études à Narni, Italie

Visite d'études à Narni, Italie

Les pays méditerranéens rencontrent des défis identiques

en matière de préservation des paysages

Dans le cadre de ce projet Med Modeland, les représentants des 5 pays ont souligné des problématiques communes.

Les paysages naturels et agricoles constituent des lieux essentiels à la diversité écologique dont il convient de préserver la qualité, la diversité.  La composante, le modelé, les productions de ces espaces dépendent de plus en plus de décisions qui sont prises à l’échelle Européenne et mondiale. En échappant aux acteurs locaux, les risques de fragilisation, de banalisation et de déséquilibres de nos paysages en terme de biodiversité, de dépendance aux marchés boursiers, d’impact carbone pour la planète,  constituent une menace mise en avant par les partenaires. Les partenaires se sont accordés sur la nécessité de sensibiliser le public aux enjeux des territoires, en montrant les liens entre le paysage, l’agriculture, l’alimentation, la santé. Les partenaires ont donc décidé de lancer des actions de sensibilisation et d’information pour inciter les habitants à consommer des produits locaux de saison, afin de soutenir les acteurs des filières agricoles de proximité. Ils ont organisé différentes actions éducatives : visites de découverte des espaces naturels et agricoles, conférences, journées citoyennes, expositions.

 

Signature de la charte du paysage, à Valderobles, le 9 mai 2013

Signature de la charte du paysage, à Valderobles, le 9 mai 2013

 

Les points communs aux espaces méditerranéens :

-       la régression de la biodiversité des espaces agricoles, (arrachage des haies, réduction du nombre de variétés cultivées, intensification des pratiques agricoles, pollution des nappes phréatiques, désintérêt du métier avec vieillissement des agriculteurs et manque de repreneurs.…)

-       la banalisation des entrées de villes et de villages qui sont encerclés par des zones d’activités artisanales, commerciales et industrielles,

-       L’abandon des espaces agricoles autrefois cultivés : pentes,  sols maigres, lieux peu accessibles, petites parcelles favorisent l’enrésinement créant ainsi des conditions propices aux incendies, 

-       Le manque de civilité des populations fait que des décharges sauvages apparaissent dans le paysage et constituent des points noirs pour l’environnement,

-       Les populations urbaines ont perdu le contact avec les milieux aquatiques. Les  habitants vont de moins en moins à la rivière pour se laver, se baigner, pour passer un moment agréable, aussi, ils ne savent plus identifier les critères d’un bon état sanitaire de l’eau. Ils oublient souvent qu’en régime méditerranéen les cours d’eau sont à l’étiage en été, et qu’à ce moment là tout apport de matière organique ou industrielle, devient une vraie menace pour le cours d’eau qui n’a pas la capacité de diluer les produits entrants.

-       Les produits agricoles traditionnels, adaptés aux contraintes climatiques, sont de moins en moins cultivés ; les habitants consomment des produits standardisés, de plus en plus transformés et proposés par la grande distribution.  Le célèbre régime Crétois, qui a mis en avant la longévité des habitants de cette île montre qu’il faut soutenir la culture méditerranéenne.  Les crétois cuisinent à l’huile d’olive des plats méditerranéens et consomment moins de produits transformés que les autres populations du bassin méditerranéen.

 

 

Les partenaires français du projet Modeland, lors du séminaire final en mai 2013

Les partenaires français du projet Modeland, lors du séminaire final en mai 2013

En conclusion, les partenaires s’accordent à dire qu’il est essentiel d’agir pour permettre aux populations de mieux connaître leurs histoire, les ressources de leur territoire, afin de mieux en apprécier ses caractéristiques, de comprendre les enjeux communs à l’ensemble des acteurs, des usagers, des producteurs et des consommateurs. C’est en facilitant  cette interconnaissance au sein de la société civile que les partenaires souhaitent améliorer le sentiment d’appartenance à l’espace méditerranéen avec son cortège de contraintes et d’atouts.