• ADHESION 2019

    Merci de continuer à soutenir nos actions, nous en avons besoin plus que jamais !

  • Saint-Julien-le-Montagnier, un éperon habité

    192 pages au format 21*21 Nombreuses illustrations Sous la direction de Claude Martel, Alpes de Lumière et Alain Amédéo, association le Vieux Village de Saint-Julien-le-Montagnier

    Lire la suite
  • Nouvelle parution des éditions Les Alpes de lumière

    Souscription avant parution Saint-Julien-le-Montagnier, un éperon habité

    Lire la suite
  • Présentation projet Eco-management Erasmus+

    Présentation projet Eco-management Erasmus+

    Transmission inter-générationnelle

    Lire la suite

Retour

Saint-Julien-le-Montagnier, un éperon habité

L’éperon de Saint-Julien-le-Montagnier, dans le haut Var, voilà un étrange phénomène géologique, un site étonnant, battu par les vents, autrefois sans eau, sans terre, sans végétation, où se sont cependant accrochés les hommes. Et qui, depuis la préhistoire, ne fut jamais déserté. De tous temps, ils y ont élevé des abris, des habitations, des murailles, des lieux de culte, des lieux de vie, en faisant surgir le bâti de la roche par un labeur incessant. En y ménageant, malgré l’exigüité de l’espace, l’une des plus vastes aires caladées de la Provence.

Peu à peu, ils ont domestiqué et modelé l’espace naturel en terres vivrières, entre le rocher-refuge et la vaste forêt varoise. C’est ainsi que ce belvédère est devenu un site « habité » à tous les sens du terme : un de ces lieux où se lit à chaque coin de rue la longue histoire des hommes et d’où l’on domine des horizons immenses et d’une beauté sidérante.

Pour raconter un tel site, le donner à « sentir », il fallait les regards entrecroisés de ceux qui l’habitent, le connaissent, l’aménagent, le font vivre. C’est pourquoi se font écho les approches de géologues, géographes, archéologues, historiens, architectes,  urbanistes, paysagistes, artistes et poètes. Le tout mis en lumière par une iconographie abondante et d’une richesse rare : photographies superbes, aquarelles délicates, dessins, plans et élévations de grande qualité qui donnent à comprendre chaque page et composent un hymne à la beauté. On a là comme un chant d’amour harmonisé à plusieurs voix : écoutez-le et laissez-vous  inviter à cette « traversée du miroir ».